Le château d’Oiron / 79 / Oiron

Patrimoine / Le château de Oiron / 79

Niché au Nord des Deux-Sèvres, non loin de Thouars, Saumur et Loudun, le château d’Oiron offre un cadre historique et architectural unique renfermant une collection d’art contemporain à couper le souffle. Lieu hybride, résidence de Mme de Montespan, le château provoque sensations et émotions pour une visite unique en son genre.

Histoire. Edifié au XVIe siècle par la famille seigneuriale des Gouffier, le château d’Oiron fut transformé au XVIIe siècle, et racheté en 1700 par Mme de Montespan. Le monument abrite aujourd’hui la collection d’art contemporain Curios & Mirabilia intégrée aux décors historiques des salles du château. Plus de 60 artistes de renommée internationale – dont Christian Boltanski, Daniel Spoerri, Sol LeWitt, Charles Ross ou encore Tom Shannon – ont librement conçu leurs œuvres dans l’esprit d’un grand cabinet de curiosité en référence à la collection d’art de Claude Gouffier, grand écuyer d’Henri II. De plus, il subsiste bon nombre de décors originels comme la galerie Renaissance dans le style de l’école de Fontainebleau décriant des épisodes de la guerre de Troie et de l’Enéide, des plafonds à caissons ouvragés, des décorations – peintures et dorures – impressionnantes ainsi qu’une architecture quasi intacte du XVIe siècle.

Les portes du Temps. C’est dans ce décor unique que le château accueille pour la 8ème année consécutive Les Portes du Temps, opération qui a été créée en 2005. Elles sont conçues pour accueillir des milliers de jeunes de 6 à 17 ans, issus prioritairement des zones sensibles, urbaines et rurales. « Le but de cette opération est de proposer, pendant les vacances scolaires, des activités artistiques et ludiques pour découvrir des lieux patrimoniaux. Ainsi les jeunes visiteurs s’engagent dans une interprétation pluridisciplinaire des collections, de l’architecture et de l’histoire de chaque site participant » ajoute Agathe Génié, chargée d’action éducative. Au château d’Oiron, Les Portes du Temps se déroulent du 8 juillet au 2 août 2013. Des ateliers et des parcours de visites thématiques attendent le jeune public, où il sera plongé à la découverte des arts vivants, arts plastiques et du multimédia. La visite et l’atelier sont encadrés par un animateur-plasticien ainsi qu’un artiste. Les groupes, composés de 25 participants au maximum, ont le choix entre 10 thématiques différentes : du multimédia à la danse, des arts plastiques à la photographie, de la sculpture au théâtre, de la musique au dessin, tous les domaines artistiques sont représentés.

Le robot médiateur.  En vue d’une meilleure accessibilité de tous les publics, et en particulier pour le public à mobilité réduite, le château d’Oiron a imaginé, de concert avec l’entreprise Droids compagny à Evry, la mise en place d’un robot médiateur.  Dirigeable à distance, équipé d’un système audio et vidéo bidirectionnel, ce robot est commandé à distance par un visiteur handicapé depuis le rez-de-chaussée, pour suivre un guide ou tout simplement se promener à l’étage aussi indépendamment que possible. En effet, installé devant un panneau de contrôle, joystick en main, le visiteur pourra diriger le robot dans les salles du premier étage comme s’il se promenait lui-même. « C’est un vrai avatar, comme un prolongement d’eux-mêmes, où le public handicapé pourra prendre toute la dimension du site en accédant à distance à des salles jusqu’alors inaccessible pour ce type de public » précise Frédéric Henri, chargé de partenariat au château d’Oiron. L’échange et l’interactivité sont mis en avant, car la personne qui conduira ce drone robotisé aura la possibilité d’entendre et de voir la visite guidée d’un conférencier par exemple, et pourra même échanger avec les visiteurs et le guide en ayant la possibilité de parler et donc de poser des questions. Il aura même la possibilité d’afficher son image au sommet du robot grâce à une webcam situé sur le panneau de contrôle. Cette initiative, propre au château, est soutenue par la région Poitou-Charentes, le département des Deux-Sèvres, le pays Thouarsais, l’Europe et le Centre des Monuments Nationaux. « Nous sommes également ouvert à tout mécénat privé. Chacun peut contribuer à mettre en place une aventure humaine et culturelle au sein d’un site patrimonial ». Le lancement de ce nouvel outil de médiation est prévu à l’automne 2013. Une nouvelle façon d’allier patrimoine et accessibilité.

Le château ouvre ses portes à un public de plus en plus large. Public à handicap comme public défavorisé sont mis en avant pour une meilleure approche du patrimoine culturel.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s