Saint-Savin, splendeur de peintures

L’abbaye de Saint-Savin, un témoignage pictural millénaire

Le site de l’abbaye de Saint-Savin sur Gartempe, monument majeur du Poitou roman, offre un voyage dans le temps à travers son patrimoine iconographique et liturgique. Ici, les peintures de plus de 1000 ans témoignent de la grandeur d’une civilisation chrétienne occidentale disparue.église et flèche

Erigé courant des IXe-Xe-XIe siècles, le monument vous coupe le souffle dès votre arrivée par le porche, où l’on trouve les peintures représentant l’apocalypse de Saint-Jean et le Christ en majesté bénissant chacun des fidèles. Descendez les quelques marches pour accéder à l’église abbatiale et là, juchés à 17 mètres de hauteur, Adam et Eve, Abel et Caïn, Noé, Abraham, Joseph et Moïse vous contemplent depuis près de 10 siècles maintenant. De l’ocre rouge à l’ocre jaune, du vert au bleu, cette fresque taille géante vous sublime. Lors de la visite guidée, le visiteur aura la possibilité de monter à la tribune de l’église abbatiale, lieu unique du monument à plus de 13 mètres de haut, le regard perdu sur l’immensité de la nef. En effet, vous plongez directement dans l’église, et vous vous retrouvez à quelques mètres des fresques de la création du monde. A cette occasion, et si vous avez de bons yeux, vous pourrez remarquer que les personnages d’Adam et Eve sont barbus, scène quasi inédite en France.

Véritable livre ouvert pour comprendre les écritures bibliques, ce patrimoine a été sauvegardé grâce notamment à l’action de Prosper Mérimée en 1836-1840. Initiateur de la première campagne de restauration du site en qualité de deuxième inspecteur des monuments historiques de France, il est tombé amoureux du site. Il disait même qu’en 1836 il « fallait écouter la messe sous un parapluie » ! Vous imaginez les fissures qui couraient tout le long de la voûte, véritable catastrophe pour cette abbaye, considérée comme étant la « Chapelle Sixtine romane » par André Malraux.

Malgré les pertes manuscrites liées aux différentes guerres successives, comme la guerre de « cent ans » et les « guerres de religions » ainsi qu’à l’épisode de la Révolution Française ; des recherches archéologiques ont été menées afin de mettre à jour le patrimoine de cette abbaye qui gagne à être connue. Venez plonger au cœur de l’histoire médiévale, où les peintures murales et les fresques tutoient la voûte céleste de l’église abbatiale de Saint-Savin sur Gartempe. Commandées par les moines du XIe siècle, les peintures sont le témoignage de la civilisation médiévale occidentale disparue ainsi que du génie créateur humain. « C’est pour ces deux critères que le site a été reconnu comme exceptionnel, et inscrit depuis 1983 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO parmi les 36 autres sites en France, dont le château de Fontainebleau, le château de Versailles, la baie du Mont Saint-Michel et bien d’autres » précise Ludovic Coudrat, responsable du développement des publics, de la promotion et de la communication.

Intérieur de l'abbatiale romane

A l’heure de la célébration du 40e anniversaire de la signature de la Convention du patrimoine mondial de l’UNESCO, l’abbaye de Saint-Savin sur Gartempe, un haut lieu bénédictin,  propose un réel voyage dans le temps pour se retrouver sous l’abbatiat d’Odon en plein cœur du XIe siècle.

Les visites guidées :

–          Juillet-Août : visites guidées de l’Abbaye à 10h30, 14h30, 16h et 17h30. (ouverture billetterie-accueil tous les jours de 10h à 19h)

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s