A la rencontre des bruits des animaux

A la fraîche, la nuit tombant, le moulin s’éclaire et illumine de quelques feux les deux rives du thouet. Ca et là des bruits, des gémissements, des tintements. Les animaux nocturnes se réveillent et offrent un concert sonore. « A la recontre des bruits des animaux » proposé par l’écomusée du moulin de Crevant, invite le visiteur a recherché, enquêté presque sur ces animaux qui dorment le jour et vivent la nuit, à la fois dans le moulin, mais également aux abords de la rivière et de la chaussée.

En partenariat avec Deux-Sèvres Nature Environnement, le moulin s’associe avec la communauté de communes pour nous permettre, en 2H30 de visite, de mieux comprendre l’existence du moulin et du Thouet la nuit, les animaux qui l’habitent : comme des chauves-souris, des chats, des libellules, des grillons, des hiboux et chouettes, des oiseaux… en somme tout un écosystème dont parfois on ne soupçonne pas l’existence.

La visite a permis de connaître toutes les espèces environnant le moulin. Nous avons eu même l’occasion de leur entendre en direct grâce à une sorte de radar qui capte les ultrasons et qui les rend audibles pour l’homme.

En savoir plus sur les chauves-souris : Quelques idées reçues :

–> Elles s’accrochent dans les cheveux ! Faux, les chiroptères (chauves-souris) ont un système de déplacement extrêmement performant. Grâce à des ultrasons qu’elles émettent, elles possèdent une grande agilité et peuvent éviter tout obstacle.

–> Elles sucent le sang, comme des vampires ! Faux, en Europe la quasi-totalité des espèces ne se nourrisent excluvisement que d’insectes ou de fruits. Seules 3 espèces sur 970 dans le monde sucent du sang. Elles sont présentes en Amérique du Sud, et elles boiventen moyenne que 4 ml de sang, souvent du sang des bovins.

–>Elles sont aveugles ! Faux, elles ont des yeux qui leur permettent de voir et de se réperer à la nuit tombée. Elles peuvent ainsi voir où se trouvent les autres chauves-souris dans la cavité où elles sont regroupées, ou encore leurs proies (en complément de leur sonnar et des ondes qu’elles émettent pour localiser leurs proies dans l’espace).

–> Elles sont prolifiques ! Faux, a contrario des souris, elles n’ont qu’un seul petit par portée et par an.

–> Elles sont des rongeurs ! Faux, il n’y a aucun risque de dégradation de l’habitat dans lequel elles vivent. Ainsi toitures, branchements electriques et isolation ne risquent rien.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s