Eglise Saint-Médard / 79 / Thouars

Historiquement parlant ! Mentionnée pour la première fois dans un texte du début du XIIe siècle, c’est précisément en 1169, par une bulle papale, que l’église Saint-Médard faisait partie des dépendances de l’abbaye bénédictine de Saint-Jean de Bonneval, aujourd’hui Saint-Jean de Thouars, village situé de l’autre côté du Thouet. Elle est située en plein cœur de l’ancienne ville, sur un axe Nord-Sud extrêmement commerçant, autour des rues actuelles de Saint-Médard et du Château. A l’extérieur, bons nombres de maisons à pans de bois cohabitent avec l’architecture et la façade sculptée de l’église. Impressionnante empreinte de la cité toarcienne d’autrefois. Lors de fouilles dans les années 2005-2007, un cimetière a été mis à jour au nord de l’édifice. Au nord ? Et oui, sa place habituelle pour enterrer et inhumer les morts. Le Nord est le point cardinal où se situait toujours, enfin dans la grande majorité des cas, les cimetières. Que ce soit pour les églises, comme pour les abbayes ou monastères d’ailleurs.

In situ ! Ce qui attire tout de suite l’attention, c’est l’importance de la sculpture sur les façades et l’architecture de l’église. Témoin d’une architecture remaniée au fil des siècles, nous pouvons déduire qu’il ne reste que très peu de vestiges de la première fondation au XIIe siècle, car en 1158, l’église est brûlée lors du siège de la ville de Thouars par Henri II de Plantagenêt. Au XIIe siècle, une architecture intérieure classique a été voulue : trois nefs divisant l’espace. (pierre de tuffeau). Mais au XVe siècle, de nombreuses modifications sont apportées à l’église. Ainsi l’on supprime tous les piliers afin de dégager un vaisseau unique pour la nef. A l’extérieur, à l’instar des façades sculptées de Notre-Dame la Grande de Poitiers ou de la cathédrale d’Angoulême ; l’église Saint-Médard offre un programme riche et développé : plusieurs scènes de la vie du Christ, des anges, des apôtres, une entrée dans Jérusalem et une Ascension sont présentes. Encore en restauration, l’église,  d’année en année, retrouve son visage du XVe siècle. L’occasion pour la ville de Thouars, engagée dans cette campagne de restauration, d’expérimenter certaines techniques comme par exemple l’injection de bactérie sur les pierres de tuffeau restaurées.

Quelques chiffres :

Nef : longueur de 50 mètres, largeur de 17 mètres, couverte de 6 travées de voûtes en ogive – voûte classique de cette époque.

XVIIIe siècle : date du lutrin en forme d’aigle – dans l’église.

1866 : première campagne de restauration de la façade sculptée de l’église.

1892 : date des vitraux de l’église. Les vitraux d’origine ayant été détruits par les guerres de Religion. (maître verrier Lobin, situé à Tours).

1909 : l’église Saint-Médard est classée Monument Historique.

Johnatan Savarit

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s