La Rochelle / 17 / La Rochelle

Historiquement parlant. Dès le XIe siècle, la ville de La Rochelle connaît une concurrence forte de la part de Chatelaillon. En effet, le duc de Chatelaillon veut rivaliser avec le duc d’Aquitaine qui possède La Rochelle, alors simple village de pêcheurs. Le duc de Chatelaillon essuie alors une défaite. Ainsi commence l’ascension de La Rochelle. La ville devient possession française à la suite du mariage d’Aliénor d’Aquitaine et du roi Louis VII. Plusieurs années plus tard ce mariage est annulé. Aliénor se remarie en 1154 avec Henri II de Plantagenêt, raccrochant alors son territoire à la couronne anglaise. Le roi anglais possède alors la moitié de la France actuelle : de la Normandie au Pays-Basque, de la Bretagne au Limousin, tout le littoral atlantique devient anglais.

Les tours de la Rochelle. Elles sont construites à la fin du Moyen-âge. La tour Saint-Nicolas est la plus ancienne et date alors de 1340. La tour de la chaîne a été créée dans les années 1380, et la tour de la lanterne, le plus vieux phare français, date des années 1470.

En 1372, le roi Charles V permet alors à la ville de se fortifier. Une campagne de grands travaux commence : défense du port, restaurations des tours Saint-Nicolas et de la Chaîne. Les tours deviennent alors le symbole d’une paix retrouvée entre les habitants de la ville et le roi de France.

Par la suite, la ville subit plusieurs sièges, dont celui des calvinistes en 1560-1570 (protestants), et celui de Richelieu en 1628. En réalité ce dernier siège est le symbole de la réunification du territoire. En réalité, les Rochelais ; forts de tous leurs privilèges, ne payant quasiment aucun impôt et recevant des taxes de la part des marins qui souhaitaient amarrer leurs navires dans le port ; se sont vite attirés les foudres des Grands du royaume et d’autant plus de Richelieu et du roi Louis XIII. Ainsi, place forte protestante (protégée depuis l’édit de Nantes d’Henri IV en 1598), commerçant grandement avec les anglais, les rochelais ont tourné le dos au royaume de France. Alors, Richelieu décide, avec l’aval du roi de France, de conduire un siège de la ville. Au niveau terrestre une ceinture de fortifications empêche les habitants de sortir. Au niveau maritime, il va créer une digue pour enfermer le port. Plusieurs dizaines de vaisseaux sont coulés afin de créer cette digue. Après plus d’un an de siège et près de 17 000 morts (la population est passée de 22 000 à 5 000 Rochelais), le maire de la ville se rend et donne les clés au cardinal de Richelieu. Le roi ordonne la destruction des fortifications de la ville (deux ceintures de murailles). Les tours sont épargnées. Durant la fronde, en 1648-1652, les tours Saint-Nicolas et la Chaîne ont sauté. En fait, les tours servaient de réserve à poudre à canon. Les navires qui pénétraient dans le port devaient être désarmés. Ainsi dans les deux tours on stockait tout l’armement. Les tours ont servi de canons géants, et les toitures de deux tours ont littéralement sauté sous le souffle de l’explosion.

En 1879, les trois tours sont classées Monument Historique. Depuis, les tours ont subi plusieurs campagnes de restauration.

Informations pratiques :

Durée moyenne de la visite libre : 2h30 pour les trois tours.

Possibilité de demander une visite guidée : compter environ 1h00-1h30 pour une visite guidée de la tour Saint-Nicolas par exemple.

Tour de la chaîne : audio-guide en français et langues étrangères. Visite adaptée pour les personnes handicapées.

Conseils de fin de journée !

En soirée : un grand parc municipal est à votre disposition pour aller vous balader autour de la ville (place de Verdun pour l’entrée du parc par exemple). Balade romantique ou entre amis, le fait de marcher dans la nature repose les méninges qui ont été à contribution lors de la visite de la ville.

Le soir : réservez votre soirée pour dîner sur le port en compagnie des tours qui s’allument dans la nuit.

Bon plan resto ! Le comptoir des pêcheurs, au pied de la tour de la chaîne. Conseil : Plateau de fruits de mer et vin blanc (Mareille). Service rapide et très professionnels, (pas prise de tête), fruits de mer frais et cadre idyllique.

Casino. Si vous êtes joueur, vous pouvez finir la journée au Casino. Situé le long des quais, n’hésitez pas à pousser les portes pour tâter des cartes : black jack, poker, roulette et machines à sous. N’oubliez pas votre carte d’identité pour pouvoir accéder aux salles de jeux. Conseil : si vous ne voulez pas vous risquer à jouer trop d’argent une solution. Allez-y seulement avec quelques billets en liquides. Laissez votre carte de crédit et votre chéquier dans la voiture par exemple.

Johnatan Savarit

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s