Château de Versailles / 78 / Versailles

Une histoire sans précédent pour un château hors norme. L’absolutisme monarchique est au coeur de Versailles. Faste, grandeur, éclats, le roi-soleil illumine ce palais.

Le château de Versailles depuis les jardins, dos au Grand Canal / c- Esalia, site web wikimédia commons

En plein art classique et baroque, le château de Versailles constitue réellement un des joyaux de l’architecture et de la décoration du XVIIe siècle. Volonté de Louis XIV, le domaine de Versailles reste le témoin du pouvoir monarchique. Aux prémices de l’histoire, Louis XIII n’avait ici qu’un petit pavillon de chasse, entouré de forêt et de marécages. Louis XIV, voulant délocaliser son gouvernement et quitter Paris, décide d’y établir ici le siège de son pouvoir absolu. Après avoir asséché les marécages, les travaux commencèrent. Ce n’est réellement qu’en 1682 que le roi-soleil s’y installa avec toute sa cour.

Bassin de Latone

A Versailles, le château n’a eu de cesse de se développer, de s’agrandir, de s’orner, de s’embellir. L’emblème le plus caractéristique du monument reste sans nul doute la Galerie des Glaces imaginée et réalisée par Alfred Mansard. Longue de 73 mètres, courtisans, diplomates et gens de la cour s’y fréquentèrent pour tenir des discussions. Véritable lieu d’attente et de passage, tout ici respire les succès politiques, économiques et artistiques de la France du roi-soleil. La voûte peinte par Le Brun représente les 30 années de batailles dont les plus grandes victoires de Louis XIV jusqu’à la paix de Nimègue. Les 357 miroirs placés d’un côté de la Galerie reflètent avec élégance la lumière mais surtout les jardins d’André Le Nôtre. Ici intérieur et extérieur s’entremêlent et créer une atmosphère particulière. Les miroirs ayant été créés sur place, depuis la Manufacture de Versailles qui détrône de par son génie les miroitiers vénitiens par exemple. Depuis les fenêtres donnant sur les jardins, plusieurs perspectives nous sont données, et de là, nous pouvons voir tout le travail et le génie du maître jardinier préféré de Louis XIV. A vous de découvrir les autres parties de l’édifice, sachant que le château compte 2 300 pièces réparties sur 63 150 m². Après la révolution française, le château perd l’éclat du siège du pouvoir en France. Il connaîtra néanmoins une deuxième naissance grâce à Louis Philippe, roi de France en 1830, qui y instaure le Musée de l’Histoire de France. Les collections de ce dernier retracent les grandes étapes historiques de la construction du territoire français.

Une découverte plus en détails de ce château et surtout de ses jardins vous attend dans l’article « les jardins de Le Nôtre » sur ce même blog.

Johnatan Savarit

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s