Abbaye de Fontevraud

Un site exceptionnel, traversant le temps. Une histoire de plus de 900 ans d’existence. Tantôt abbaye, tantôt prison, tantôt lieu de réception des fastes de la cour, l’abbaye royale de Fontevraud a une histoire à part entière. Depuis Robert d’Arbrissel à Napoléon, en passant par Louis XIV, la soeur de Mme de Montespan ou encore les Rochechouard, vivez au rythme d’une abbaye médiévale sauvegardée par les plus grandsde notre histoire de France. Un site classé Monument Historique en 1840 par le célèbre Prosper Mérimée.

Une des plus grandes abbayes médiévales d’Europe. Composée de plus de 200 moniales et quelques 60 moines, l’abbaye compte 4 monastères distincts avec chacun son fonctionnement, son cloître et son utilité ; une vraie ville avec médecin, financier, agriculteurs, artisans,religieux … . L’abbaye connaît un essor fulgurant à partir du moment où elle tombe sous la protection de la famille anglaise des Plantagenêt. Incarnée par le couple Henri II et Aliénor d’Aquitaine, forts d’un territoire allant de la Grande Bretagne actuelle jusqu’à l’Aquitaine, en passant par la Normandie, le Maine, l’Anjou et le Poitou ; les Plantagenêt dirige toute la façade Atlantique et leur fortune dépasse de beaucoup celle du roi de France reclus dans un territoire correspondant au bassin parisien.

De l’église au cloître, de la salle capitulaire au réfectoire,des jardins aux cuisines, de la fabuleuse histoire de robin des bois inspirée des personnages historiques de Richard Coeur de Lion et de Jean sans Terre (deux des fils d’Aliénor et d’Henri II), l’abbaye recèle de surprises.

A l’architecture médiévale succède les fastes de la Renaissance. Les sculptures du cloître et de la salle capitulaire révèlent le caractère princier et royal de cette abbaye.

Devenue prison à la Révolution française, l’abbaye change et se métamorphose. Des traces encore visibles de nos jours sont disséminées un peu partout : des coursives, des graffitis, les anciens prisonniers, au nombre de 2000 environ au XIXe siècle, dans une prison prévue pour 800 à 1000 places, ne quitteront définitivement l’abbaye qu’en 1985 pour les derniers.

Venez vivre au rythme des moniales et de l’abbesse, le temps d’une visite pour mieux appréhender les particularités de cette abbaye quasi-unique en son genre.

Johnatan Savarit

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s