Rencontre avec la fée mélusine

Dans la Vienne, au sud de Poitiers, se trouve une ville perché sur un éperon rocheux. A l’instar de Chauvigny ou d’Angles sur l’Anglin, cette bourgade offre une promenade au travers le temps, de l’époque médiévale jusqu’à nos jours, en passant par le XIXe siècle avec ses halles et sa promenade Blossac.

Vue sur la vallée depuis la promenade Blossac

Maisons à pans de bois, torchis, belles pierres et patrimoine exceptionnel semblent à portée de mains. Une belle visite où le promeneur passe d’une rue à une autre en se laissant guider par un appétit de curiosité dévorant. Entouré par le mysticisme de la fée mélusine et son incroyable histoire de femme-dragon (ou serpent), il vous faudra vous accrocher aux mythes et légendes qui encerclent cette ville médiévale.

Sur l’éperon rocheux se dressent à la fois l’enceinte fortifiée du Moyen-Âge, et une belle promenade (parc) réalisé par le comte de Blossac au XIXe siècle.

Ici, en plein coeur de la ville, à l’emplacement exacte des halles médiévales, s’érigent les halles XIXe siècle. Elles furent l’un des derniers exemples de halles construites entièrement en bois, alors que classiquement, partout, s’impose le métal (halles Baltard …). Réalisées par les architectures L’Héritier et Rose, elles mesurent 33 mètres de longueur pour 16 mètres de largeur. La sculpture sur bois est omniprésente : on y croise des sortes de chapiteaux et modillons en bois sculptés en bestiaire ou en végétaux. Les rues adjacentes possèdent de petits bijoux de patrimoine particulier : des maisons à pans de bois renforcent le côté voyage au travers du temps moyenâgeux.

L’église Notre-Dame et Saint-Junien de Lusignan reste un très bel exemple d’église romane construite ici vers 1025. Hugues IV, seigneur de Lusignan propose de faire construire une église en face de son château, digne de son influence et de son statut. Placée sous la protection des moines de l’abbaye de Nouaillé Maupertuis, elle sera classée en 1862 Monument Historique. La sculpture omniprésente rappelle les joyaux de Poitiers : Notre-Dame et Saint-Hilaire le Grand.

Maison du gouverneur à gauche et quartier XVIIe siècle

Une belle balade à la fois pour les passionnés d’histoire et d’architecture, mais également pour ceux qui veulent découvrir une ville médiévale presque hors temps.

Johnatan Savarit

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s