1001 ouvrages à la Rochefoucauld

A la frontière entre la Charente et la Vienne, le château de la Rochefoucauld offre une architecture intéressante. Donjon médiéval, château remanié à la Renaissance, baies à meneaux, plafond à caissons sculptés, arcades, escalier à vis digne de Chambord : tout est là !

patwork-château-la-rochefoucault_web

De la cour au deuxième étage du château, des cuisines aux grottes, des salons aux bibliothèques, de la chapelle aux balcons, un parcours qui suscite un vrai intérêt, comme une plongée dans une époque où art et architecture s’entremêlent pour donner naissance à de fabuleux châteaux. Comme quoi, il n’y a pas que le Val de Loire après tout. Pour couronner le tout, des costumes sont mis à disposition afin d’incarner le temps de la visite un personnage d’antan : chevalier, roi, princesse, dame de haute bourgeoisie : dress code oblige.

La chapelle offre une belle ornementation, que ce soit les vitraux comme les voûtes. Quelque chose de majestueux et d’élancé.

Les salons sont nombreux, offrant mobilier d’époque, tableau de la famille de La Rochefoucauld et boiseries peintes. Les plafonds en bois à caissons peints restent somptueux. Celui du cabinet de travail rappelant fortement le plafond de la galerie Renaissance du château d’Oiron, ou ceux exposés au musée Bernard d’Agesci à Niort.

Les sous-sols renferment des cuisines sans pareil : une double cheminée au centre desservant deux parties de cuisines. On imagine aisément les odeurs et le fourmillement des cuisiniers dans cet espace. Plus loin, par un escalier dérobé, les fondations s’offrent à la visite. Si vous n’avez pas peur des endroits confinés, ce détour reste sympa à faire en marge de la visite.

En reprenant l’imposant escalier à vis, vous pouvez accéder aux étages supérieurs. En montant les 108 marches, l’architecture et les sculptures présentent dans cet endroit confère à l’escalier un caractère majestueux. Au sommet, un magnifique palmier sculpté termine la réalisation de cet escalier.

La visite se termine par le clou du spectacle : les trois bibliothèques du château, où 21 000 ouvrages avec d’anciennes éditions sont exposés, prêts à être dévorés par un passionné de lecture. La salle des archives renferment des papiers scellés datant pour les plus anciens du XIII-XIVe siècles. Un véritable petit trésor accessible qu’en visite guidée. On comprend pourquoi.

Le temps, arrêté, stoppé, permet de se projeter au temps de la Renaissance. Costumes d’époque, décoration, mobilier et architecture re-contextualisent ce passé glorieux des grands de la famille de La Rochefoucauld, où le plus célèbre a écrit ses fameuses maximes. Un château fortement éduqué, où lecture et connaissance riment avec grandeur et richesse de cet édifice qui en impose.

Johnatan Savarit

+ d’infos : http://www.chateau-la-rochefoucauld.com/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s