Aux thermes d’une visite à Chassenon

Chassenon, où je devrais dire Cassinomagus, bourgade antique située en Charente, renferme un trésor remarquablement bien conservé : l’un des plus vastes sites gallo-romains de France. En plus de l’emplacement de l’édifice de spectacle et des vestiges du temple, les thermes, s’étendant sur plus d’un hectare, sont véritablement l’attraction principale de ce site emblématique. Revivez le temps d’une visite l’époque des premiers siècles de notre ère.

Les thermes et le parc vus depuis le pavillon d'accueil

Située en Charente Limousine, non loin de la Vienne, aux sols riches d’une roche météorite – impactite – et aux forêts denses, la cité gallo-romaine de Chassenon s’est fortement développée courant III-IVe siècles de notre ère. A l’aube de l’effondrement de l’empire romain, de l’émergence du christianisme et de l’arrivée des peuples barbares en Gaule, Cassinomagus s’endort paisiblement. Désertée, la cité se transforme peu à peu en carrière de pierres. Après une longue période de léthargie, Chassenon est redécouvert dans le milieu du XIXe siècle. Depuis lors, des fouilles incessantes permettent de mettre à jour objets anciens, de lever des hypothèses et de mieux comprendre cet endroit emblématique.

Un peu plus près l'entrée des thermes se dessine

« Visitium ». Gaulois, Romains, endossez votre toge, chaussez vos socques – sorte de sandalettes antiques – et n’oubliez pas votre lexique latin-français pour partir à la conquête d’un monde que les moins de 1 500 ans ne peuvent pas connaître. Mythique cité antique, Chassenon renferme les plus vastes thermes les mieux conservés. Du frigidarium aux salles chaudes, du tépidarium à l’unctorium en passant par le gymnase, le visiteur est entraîné dans un dédale de briques, de pilettes de terre cuite et de pierres. Ici, la détente, le sport et les soins gouvernent. Lieu de rassemblement, de discussion politique animée, lieu de distraction, de gymnase, ou encore espace de délectation, les immenses thermes renferment une multitude de pièces complexes. Lors de la visite, vous comprendrez comment fonctionnaient ces installations chauffées par système à hypocauste, c’est à dire via un système de fours et de terre cuite. Ne perdez pas votre guide, car lui-seul connaît le chemin qui mène à la sortie de ce labyrinthe géant.

Le parc. Les thermes sont entourés, non pas des garnisons de légionnaires romains des camps retranchés de Babaorum, Aquarium, Laudanum ou encore Petibonum ; mais d’un magnifique parc, où la balade se prête à merveille. Pour vous distraire dans cet immense écrin de verdure, un parcours ludique vient de voir le jour. Une dizaine de jeux, inspirés des traditions et loisirs gallo-romains, proposent aux visiteurs un instant de convivialité. Avez-vous jamais rêvé de chasser à la méthode romaine, de résoudre un puzzle d’Archimède, de tester votre agilité et votre dextérité à des jeux d’adresse, de devenir un instant un maçon et architecte gaulois, ou de reconnaître les différentes odeurs émanant d’amphores antiques ? Au travers de ce parcours, tous vos sens sont mis en éveil, dans une végétation luxuriante aux 1001 senteurs. Pour compléter votre soif de connaissances, et ne vous y méprenez pas je vous entends de là, des espaces muséaux sont mis à votre disposition afin de mieux comprendre le site, nos racines et la culture de nos ancêtres à moustaches.

Le parcours ludique se compose d’une dizaine de jeux directement inspirés des traditions,  des loisirs ainsi que des distractions des gallo-romains des premiers siècles de notre ère. Tactique, dextérité, réflexion, amusement, tout est là pour distraire et apporter des éclairages sur la façon de vivre de nos ancêtres antiques.

Ici l’exemple d’une table et d’un puzzle d’Archimède qu’il faut reconstituer. Sur la table l’image qu’il faut reproduire, dans un tiroir en-dessous de la table se trouvent les pièces, toutes de taille différentes et de formats différents. A vous de jouer !

Le parcours ludique : le puzzle d'Archimède

Considéré comme l’un des plus remarquables site gallo-romain les mieux conservés, Cassinomagus est une destination à ne pas rater dans le Poitou-Charentes. Retour garantit chez les cousins d’Astérix aux frontières du Limousin.

Johnatan Savarit

Les jardins, entre botanique et senteurs

ATTENTION !

Attention, jusqu’en 2017 le site de Chassenon va entreprendre une campagne de restauration du site dès l’automne 2014. Les thermes ne seront plus accessibles dès le 31 août 2014, malgré le fait que le parc et le parcours ludique reste ouverts quant à eux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s