Magritte, ou la trahison des images

En bref : René Magritte est né en 1898 en Belgique et meurt en 1967. Suréaliste belge, il quitte son pays natale en 1927 pour la France où il va faire la rencontre des artistes suréalistes comme André Breton, Paul Eluard, Max Ernst et Salvador Dali. C’est à leur contact que la carrière de Magritte va changer et va prendre le virage qu’on lui connaît.

dsc_0101
La trahison des images – 1929 – 30 x 40 (cm)

En ce moment et jusqu’au 23 janvier 2017, au centre Pompidou à Paris, l’exposition « Magritte ou la trahison des images » s’octroie une place de choix pour faire découvrir ou redécouvrir l’univers assez énigmatique de ce grand peinture du XXe siècle. Un petit tour d’horizon de ses plus célèbres tableaux où images et mots se percutent et ne font plus qu’un pour créer des toiles d’exception. Une exposition de qualité mais qui met votre cerveau à rude épreuve car dégoter les clés de lecture de ce peintre se révèle un vrai casse-tête chinois. Au final, une belle mise en valeur de son travail !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s