Un ovni d’architecture

Comme un ovni posé au milieu de bâtiments en briques, le FRAC d’Orléans – ou fond régional d’art contemporain – est déjà un mystère en tant que tel. Véritable vaisseau spatial du fait de son architecture, cette institution culturelle propose une véritable découverte des nouveaux courants que les architectes exposent sur les trois niveaux de ce musée. Depuis 1991, la collection ne cesse de s’agrandir dans le but de rayonner au niveau national voire international. Un parcours qui propose une déambulation au travers de 300 oeuvres d’artistes, 800 maquettes et 14 000 dessins exposés à tour de rôle.

DSC_0519

D’entrée de jeu, le regard est obnubilé par la présence de la galerie dite « des Turbulences », véritable curiosité. Posée sur l’ancien site des subsistances militaires depuis 2013, je vous invite à découvrir les différents niveaux de ce musée.

En plus des collections à découvrir, le FRAC organise des ateliers régulièrement dans la galerie des Turbulences, un coin singulier pour accueillir petits et grands.

DSC_0505

Une véritable découverte qui sort des sentiers battus et des traditionnels musées. Une belle façon d’appréhender l’architecture contemporaine et les nouveaux courants artistiques. Courrez-y sans retenu, d’autant plus que l’accès est gratuit pour les visites libres et que les expositions changent régulièrement. 

DSC_0463

Dans un écrin de verdure, une pause bien-être et méditation vous est proposée dans la cour intérieure autour des grandes tables métalliques.

DSC_0456

Véritable institution de renommée mondiale, le Frac – ou fond régional d’art contemporain – offre un itinéraire inédit pour découvrir des expérimentations sans précédent. Entre art, architecture et projet d’urbanisme, les maquettes, photographies et oeuvres témoignent de cette volonté d’atteindre une recherche poussée et un création artistique singulière. Ici se posent les questions de construction, de déconstruction, de géohistoire et de relations humaines. Depuis quelques années, le Frac s’ouvre vers de nouvelles perspectives afin de mettre au centre des préoccupations les phénomènes de migrations artistiques en mettant en relation directe les différentes disciplines, les différentes histoires de différents territoires (Asie, Afrique, Europe, Amérique) et de converger vers des convergences de l’inattendu et de l’inédit. Prenez vous-aussi, le chemin de l’exploration des chemins au travers d’une expérimentation de visite, afin d’aller au contact de d’autres sensibilités et de d’autres approches artistiques et surtout architecturales. Belle visite à vous !

Johnatan Savarit

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s