Sainte-Bathilde vendue à Archambault – Guy-Louis Vernansal

Dans l’oeil du spectateur face à une oeuvre. Ici, une huile sur toile de Guy-Louis Vernansal de 1700 représentant Sainte Bathilde vendue par un marchand à un riche prince du nom d’Archambault. L’action se passe au VIIe siècle. Regards, composition, couleurs, expressions … passage en revue d’une oeuvre du Musée des Beaux-Arts d’Orléans.

(découvrez une notice explicative de l’oeuvre en bas de l’article)

Sainte-Bathilde vendue à Archambault / Guy-Louis Vernansal / 1700 / Huile sur toile

—–

Il s’agit d’un épisode de la vie de Bathilde, jeune princesse saxonne, enlevée puis vendue comme esclave. Elle fut achetée par Archambault, maire du palais de Clovis II, lequel en fit son épouse. Veuve, elle devint régente du royaume, la tutrice de son fils Clotaire, et fonda divers monastères dont celui de Chelles où elle se retira.

Ma notice explicative sur l’oeuvre en version PDF téléchargeable en cliquant sur le lien :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s