Baptistère Saint-Jean / 86 / Poitiers

Le baptistère Saint-Jean, dernière trace mérovingienne à Poitiers.

Baptistère Saint-Jean à gauche et musée Sainte-Croix de Poitiers à droite

Ce baptistère offre un ensemble architectural du IVe siècle impressionnant, malgré les nombreux remaniements au fil des siècles qui s’ensuivent. A l’intérieur du monument, peintures romanes et gothiques ainsi qu’une incroyable collection de sarcophages mérovingiens, sont sauvegardés. Une entrée dans le monde chrétien des premiers temps du Moyen-âge.

Piscine baptismale

Le site. Niché entre le musée Sainte-Croix de Poitiers et la cathédrale Saint-Pierre, le baptistère Saint-Jean est l’un des plus anciens monuments paléochrétien d’Europe. Les soubassements et les parties les plus anciennes datent en réalité du IVe siècle, témoin direct des époques de Saint-Martin et Saint-Hilaire, premier évêque de Poitiers. Véritable écrin renfermant un trésor, le baptistère abrite une piscine baptismale dans laquelle les nouveaux chrétiens, pour être baptisé, devaient s’immerger totalement – de la tête aux pieds – dans ce bassin. Cette piscine est de forme octogonale, ce qui n’est pas sans rappeler la symbolique des chiffres. Le chiffre « 8 » renvoie directement à une thématique de l’au-delà et de la Résurrection du Christ. Je m’explique. Il a fallut 7 jours pour créer le monde, et le 8ème jour fut celui de la Résurrection du Christ. Ce chiffre est depuis longtemps relié aux monuments aux morts, aux monuments funéraires et autres ossuaires.

Les peintures. A l’intérieur, ce qui subjugue le visiteur, ce sont les peintures murales présentes dans le monument. Tout autour de la piscine, les peintures datent de l’époque romane. Une christ en majesté, des anges, des apôtres entourent et contemplent depuis plusieurs mètres de hauteur chaque croyant et chaque visiteur. Une atmosphère singulière et émouvante se dégage de cet endroit. Lorsqu’on se trouve dans la chapelle axiale du baptistère, sur la voûte, l’on peut aisément voir des peintures gothiques de bonne facture et encore en très bonne état de sauvegarde. Ici, un Christ en majesté dit « pantocrator » entouré du « tétramorphe », c’est-à-dire la représentation symbolique des quatre évangélistes : le Lion de Marc, le Taureau de Luc, l’Ange de Mathieu et l’Aigle de Jean. Des scènes religieuses et des apôtres complètent ce discours imagé.

Côté funéraire. Ici trônent majestueusement, et malgré peut être un petit fouillis, des dizaines de sarcophages mérovingiens. Tous sculptés, ils présentent un échantillon des fouilles effectuées dans le département. De Naintré au Nord à Civaux au Sud, en passant par Poitiers et ses environs, les sarcophages deviennent les témoins d’une coutume funéraire. Le baptistère devient alors un musée à part entière, où ces moulages de sculptures romanes – des chapiteaux, une voûte, des sculptures, décorations extérieures – complètent alors la visite. Des livres attentent le visiteur : ils concernent des thématiques régionales sur le lieu mais surtout sur la vie à Poitiers et dans la région, tant au niveau économique, social, religieux ou politique. Ces ouvrages sont édités grâce à la SAO de Poitiers, – la société des antiquaires de l’Ouest – association de passionnés d’histoire et d’histoire de l’art qui ont depuis le XIXe siècle effectué un travail titanesque pour la sauvegarde des monuments de la ville de Poitiers par exemple.

Anecdote. D’ailleurs, le baptistère devait disparaître au profit d’un aménagement routier. En effet, le rue Jean Jaurès, axe qui relie le pont neuf au centre ville par les Cordeliers, qui contourne le baptistère, devait être un tracé droit. Mais le baptistère faisait obstacle à cet aménagement. Alors le monument religieux est devenu un rond-point, avant que l’opte pour un détournement de la voie, d’où l’arc de cercle décrit par la rue. Ce travail de sauvegarde a été entrepris par la SAO.

Vous aussi, offrez-vous le baptême du patrimoine en poussant les portes du baptistère, un endroit inédit en France, voire en Europe.

Johnatan Savarit

Pratique + :

Le visiteur trouvera le baptistère sur l’un des circuits proposés par l’Office de tourisme de Poitiers, permettant de découvrir les richesses de la ville à le circuit bleu.

Plus de renseignements : contact

Office de tourisme de Poitiers,

45 Place Charles de Gaulle  86000 Poitiers

05 49 41 21 24

http://www.ot-poitiers.fr/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s